Sur laquelle on peut se reposer.
S'appuyer.
Tout oublier.

Une épaule solide.
Qui ne fléchit pas.
Qui est là.
Quand il le faut.
Qui comprend sans qu'on ait besoin de parler.
Une épaule qui écoute.
Comprend.

Au détour d'un festival, d'une soirée avec un couple d'amis.
Voir mon amie se reposer sur cette épaule solide.
Et me dire que ça me manque.
Que je suis la tête et l'épaule.
Que je ne peux compter que sur moi.
Seule mais désormais solide.
Blasée, blessée, pleine de désillusion mais reconnaissante.
La vie est belle, malgré tout.

Cette épaule, je ne la trouverai plus.
Toutes me sembleront indignes de confiance.

1 an que tout a basculé.
1 an : je devrais savoir où je vais.
Reconstruire ou partir.
Pourtant...
Pas envie de reconstruire.
Pas envie de partir.
Envie d'une épaule.