Je vends ma maison.La maison de mes rêves.
Celle dans laquelle j'espèrais voir grandir mes filles et finir mes jours.
Un rêve qui se brise. Parmi d'autres.
Des appels, des visites et maintenant 2 acheteurs potentiels.
Des pleurs, de la colère. C'est irréel.
Je suis bien ici. Et pourtant je vais devoir partir.

Je solde mon couple aussi.
Je ne peux pas effacer le passé. Ni faire d'efforts pour sauver ma famille.
Je culpabilise de ne pas essayer. Mes filles n'en vaudraient-elles pas la peine ?

Je suis amoureuse de quelqu'un.
J'ai cru qu'il serait ma bouée de sauvetage.
Finalement, il me noie encore plus.

Je vais mal. Je me hais.
Il va mal. Il se hait.
Et je le hais de m'avoir fait croire que cette maison serait la nôtre pour toujours.

Envie de partir. Loin. Seule.
Ne plus faire de mal à quiconque.
Ne plus entendre ma grande me dire qu'elle ne veut pas partir de cette maison.
Ne plus croiser son regard accusateur lorsqu'elle comprend que je fais du mal à son papa.
Ne plus entendre ma mère pleurer du sort de ses petites filles.
Ne plus voir les larmes ni entendre la colère de l'Homme qui se rend compte que tout est terminé.
Ne plus souffrir.
Ne plus justifier.
Ne plus culpabiliser.
Ne plus vendre la maison de mes rêves.
Ne plus.